• FORMATION 1er épisode /7

    Je booste mon profil Linkedin
    Pour devenir plus convaincant !

    INTRODUCTION

  • Obtenir, en quelques clics, un profil d’expert sur LinkedIn et multiplier ses occasions de contacts.

    Ce que mon profil LinkedIn montre de moi
     

    Le profil LinkedIn doit s’envisager comme un centre de gravité vers lequel convergent les gens qui ont envie de me connaitre. Ce centre de gravité comporte plusieurs niveaux qui méritent tous d’être bien renseignés.
    Comme le site internet pour une entreprise, le profil LinkedIn est la vitrine de ma « marque personnelle ».

     

    C’est mon image, en étant tout à la fois une carte de visite, une plaquette, un site web, un blog. D’ailleurs sur Google, si mon profil est bien complété, il est fort probable qu’il arrivera dans les premiers résultats.
     

    LinkedIn est un lieu idéal pour faire passer des messages à titre professionnel, et donner envie à certaines personnes de nous contacter. Encore faut-il faire bonne impression, leur donner confiance et proposer des contenus intéressants. J'entends par là des contenus concrets, qui illustrent de manière pratique un savoir-faire, une expertise ; montrer la valeur apportée à des clients (ou employeurs), ou les réponses adaptées à certaines problématiques.
     

    La priorité ? Mettre en confiance
     

    LinkedIn n’est pas une plateforme d’actions commerciales directes. Bien souvent, une demande de mise en relation se fait sans avoir rencontré la personne au préalable. C’est donc ce que nos lecteurs vont trouver sur nous qui va les amener à prendre contact, autrement dit ce que nous fournirons comme éléments à voir et à partager. À partir de ça, ils décideront -ou non- d’aller plus loin.

     

    Dans cette optique, cette formation a pour objectif de nous rendre plus convaincants. Comment ? En donnant du « corps » à notre profil, à travers la tête, le cœur, les jambes, les tripes !

     

    Avant de commencer… si on regardait d’abord ce que font les autres ?
     

    En utilisant le vocabulaire approprié, nos interlocuteurs vont se retrouver en terrain connu donc en confiance. Grâce à cette analyse préalable, nous serons plus en phase avec leurs éléments de recherche.

     

    Avant de parler de soi, je vous propose tout de suite un petit exercice pour recueillir des éléments de vocabulaire. En effet, LinkedIn présente les mêmes similarités qu’un moteur de recherche : il faut identifier les centres d’intérêt des personnes donc raisonner en termes de mots-clés (1 mot) ou d’expressions-clés (plusieurs mots).
    Utiliser un « champ sémantique » proche de celui des interlocuteurs que l’on souhaite convaincre est rassurant pour eux et favorise l’aboutissement des requêtes.
     

    Comment trouver les bonnes expressions-clés ?

     

    •  Analyser celles qui sont présentes sur mon marché : quels sont les mots employés par mes clients, mes concurrents, mes collaborateurs, mes fournisseurs, bref passer en revue le jargon de mon secteur et mon métier. Par exemple, les agences immobilières parlent de négociation alors que de nombreux clients utilisent tout simplement les verbes « vendre » ou « acheter ».

      Pour cette recherche, on peut s’appuyer sur les publications et commentaires des réseaux sociaux. Ce sont les meilleures ressources pour repérer les expressions et le vocabulaire utilisés par nos cibles. On peut aussi s’inspirer des éléments de langage pratiqués en interne par nos collègues (mails, demandes de rendez-vous, échanges téléphoniques), très instructif également.
     
    • Faire appel à des synonymes, afin de mobiliser toute la variété des mots associés aux expressions principales. L'idée est de diversifier le champ lexical pour correspondre à un plus grand nombre de requêtes. Car, sur LinkedIn comme sur Google, nous ne savons pas exactement quels vont être les mots-clés utilisés.

      Et justement, les explorations sur Google sont une aide précieuse pour cela. En tapant un mot ou une expression dans Google, ce dernier nous propose de nombreuses « recherches associées » : à nous de nous inspirer. C’est la même chose sur YouTube qui est aussi une bonne ressource pour savoir quels sont les thèmes les plus consultés dans les vidéos.
     
    • Parler en termes de bénéfices, en annonçant un résultat. Par exemple, si je fais de l’accompagnement commercial, je préfère dire dans ma présentation «je vous aide à trouver des clients » plutôt que « je vous accompagne au niveau commercial ».

  • Découvrez notre offre de formations

    Réseaux professionnels et réseaux sociaux

    Un catalogue complet pour booster vos projets en mode "Networking"

Tous Les Articles
×